Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Du capitalocène et des M & M's au Nutella

Même si sur le principe les M&M’s sont tous exactement les mêmes peu importe leur couleur, les non daltoniens que nous sommes ne peuvent pas s’empêcher d’émettre des préférences. C’est pourquoi nous avons fait appel à un procédé démocratique fort pour établir l’ordre officiel des meilleures couleurs de M&M’s. Et les Français ont parlé, les Français ont voté. Nul n’est besoin de revenir sur ce classement qui sera désormais gravé dans le marbre des papilles gustatives.

http://www.topito.com/top-meilleures-couleurs-mms

Au marché on voit des vieilles dames avec des sacs remplis de sacs bien pliés, sacs en plastique et sacs en papier. Quant à moi, j’ai mis quelques sacs en papier usagés au fond d’un sac en nylon, et dans mon sac à dos un ou deux sacs en nylon réduits en boules prêtes à l’emploi. Après en avoir arraché les fanes, le maraîcher met les carottes terreuses dans un sac en plastique et suggère à une cliente dépourvue de se munir de sacs samedi prochain. La jeune fille qui me sert est bien empêtrée avec mon potimarron qui reste longtemps sur la balance avant qu’elle parvienne à le convertir en argent. Le marché vivra ainsi pendant quelques heures, on patientera en quête des meilleurs légumes, des plus frais, des plus colorés. Ici on extrait un pull d’un monceau de fripes et on se demande si ces polaires aux couleurs passées seront utiles avant longtemps ; là on contemple médusé les étals de babioles en plastique, et chacun semble y trouver son compte.

nutella-msm.jpg

Pendant ce temps on continue de chercher le coupable. Depuis le début du siècle, on disait que l’homme était la cause du grand dérèglement terrestre. Un lauréat du Prix Nobel avait parlé d’anthropocène et l’expression commençait à avoir du succès. On admettait que l’homme avait été assez inconscient pour qu’ils complétât de son nom et de ses déchets  l’échelle des temps géologiques. Soucieux d’exactitude et apte à la joute intellectuelle, il propose maintenant de substituer l’œuvre à l’auteur en parlant de capitalocène, ultime degré de l’ère cénozoïque, ère de la vie récente. Le paléocène, première époque de cette ère, a ceci de charmant qu’elle associe paradoxalement l’ancien et le nouveau. Pendant dix millions d’années, ce fut la diversification des mammifères suite à la disparition des dinosaures. Marsupiaux, insectivores, lémuriens et créodontes s’en donnèrent à cœur joie. Il n’est pas une fable pour narrer leurs turpitudes, les fables n’étant apparues qu’à l’holocène, contemporaines de l’utilisation du feu, de la pierre taillée, de la sagaie, du boomerang, de la traque animale et du poison. L’holocène ou époque entièrement récente ne dura que dix mille ans. Le tout nouveau capitalocène a l’âge des aïeux dont nous avons quelques vieilles photographies, l’âge de l’invention de la douche et de l'art du roman, c’est quelque chose comme le récent récent et tout le contraire du sapiens sapiens  / sage sage. Il vise la tête, car la langue latine qui est l’un des chefs-d’œuvre de l’holocène nous rappelle toujours discrètement qu’elle détermine nos concepts et nos babillages médiatiques. D’aucuns proposent de décapiter le capital, de jeter le bébé frippé de vieillesse et endetté de mauvais rêves avec l’eau standardisée de nos canalisations urbaines. — On annonce pour 2019, enfin, les M & M’s au Nutella. Les faux aliments mâtinés de faux aliments, c’est bien l’espoir ou la consolation que l’on peut nous promettre.

Écrire un commentaire

Optionnel